Espace client

Connexion

Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous

Image numéro de téléphone +33 (0)1 42 54 60 64

Une nouvelle subvention pour les chercheurs en milieu de carrière

EMPLOI R&D INNOVATION EDUCATION FORMATION

312 chercheurs de haut niveau ont été sélectionnés par le Conseil européen de la recherche (CER) dans le cadre de son premier concours pour l’attribution de «subventions de consolidation». Ces nouvelles subventions permettront aux chercheurs de consolider leurs équipes et développer leurs projets.

Parmi les projets sélectionnés, on peut citer: l’utilisation d’une horloge géochimique pour prévoir les éruptions volcaniques, l’étude des implications de la matière noire et de l’énergie noire pour la théorie de la gravitation, la vérification des responsabilités et des risques lors de la délégation de tâches à des systèmes intelligents et l’étude du rôle des facteurs génétiques et environnementaux dans le câblage neuronal durant le développement embryonnaire. Le financement total alloué cette année s’élève à 575 millions d euros, les subventions accordées se chiffrant en moyenne à 1,84 million d euros et pouvant atteindre jusqu’à 2,75 millions d euros.

Les appels à propositions du CER ciblent les chercheurs de haut niveau de toutes nationalités, pour autant qu’ils soient établis en Europe ou disposés à venir y travailler. Dans le cadre du présent appel à propositions, les subventions ont été attribuées à des chercheurs de 33 nationalités différentes, travaillant dans des institutions situées dans 21 pays d Europe, 9 de ces institutions accueillant cinq chercheurs primés ou plus. Du point de vue des institutions d’accueil, le Royaume-Uni (62 subventions), l Allemagne (43) et la France (42) sont en tête du palmarès. Les autres pays où sont situées les institutions accueillant des chercheurs primés sont les Pays-Bas, la Suisse, l’Espagne, l’Italie, Israël, la Belgique, la Suède, l’Autriche, le Danemark, la Finlande, le Portugal, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, la Turquie, Chypre, la République tchèque et la Norvège. Du point de vue de la nationalité des chercheurs primés, les Allemands (48 subventions) et les Italiens (46) sont en tête, suivis des Français (33), des Britanniques (31) et des Néerlandais (27).

Plus de 3 600 propositions ont été présentées dans le cadre de ce concours du CER consacré, pour la première fois, uniquement à l’attribution de subventions de consolidation. La proportion de femmes parmi les candidats retenus (24 %) est en augmentation cette année par rapport au groupe équivalent de chercheurs en milieu de carrière ayant participé à l’appel à propositions de 2012 pour l’attribution de subventions de démarrage (22,5 % de femmes). L’âge moyen des chercheurs sélectionnés est de 39 ans.

Les chercheurs primés sont environ 45 % à travailler dans le domaine des sciences physiques et de l’ingénierie, 37 % dans le domaine des sciences de la vie et 19 % dans le domaine des sciences humaines et sociales. Les chercheurs primés ont été sélectionnés sur la base d’une évaluation par les pairs confiée à 25 jurys composés de scientifiques de renom originaires du monde entier.

Contexte

En raison du nombre croissant de candidats, le mécanisme de «subvention de démarrage du CER» a été scindé en deux depuis 2013: la «subvention de démarrage du CER», destinée aux chercheurs ayant entre deux et sept ans d’expérience après leur doctorat, et la nouvelle «subvention de consolidation du CER», destinée aux chercheurs ayant entre sept et douze ans d’expérience après leur doctorat. Le précédent appel à propositions pour les subventions de démarrage (2012) comportait deux sous-groupes («chercheurs en phase de démarrage» et «chercheurs en phase de consolidation»), qui correspondent à la scission actuelle. La demande pour les subventions de démarrage a augmenté de 46 % cette année, par rapport au groupe correspondant de candidats en 2012.

La subvention de consolidation du CER en quelques mots

Destinée aux chercheurs de haut niveau de toutes nationalités et de tous âges, ayant entre 7 et 12 ans d expérience après leur doctorat, et un parcours scientifique particulièrement prometteur.

Basée sur un principe simple: un chercheur, une institution d’accueil, un projet, un critère de sélection: l’excellence.

L’institution d’accueil doit être établie dans l Espace européen de la recherche (c’est-à-dire dans l’un des états membres de l UE ou dans l’un des pays associés au programme de recherche de l UE). Pas de consortiums. Aucun cofinancement n’est requis.

Financement: jusqu’à 2,75 millions d’euros par subvention.

Les subventions accordées lors de ce dernier concours permettront aux chercheurs sélectionnés de développer leurs propres équipes de recherche, en engageant quelque 1 100 doctorants et post-doctorants dans ces équipes financées par le CER. Les mécanismes de subvention du CER ciblent les chercheurs de haut niveau de toutes nationalités, pour autant qu’ils soient établis en Europe ou disposés à venir y travailler.

Créé en 2007 par l’UE, le Conseil européen de la recherche est la première organisation paneuropéenne de financement de la recherche exploratoire d’excellence. De 2007 à 2013, au titre du septième programme-cadre de recherche de l UE (7e PC), un budget de 7,5 milliards d euros a été attribué au CER. Dans le cadre du nouveau programme-cadre pour la recherche et l innovation (2014-2020) baptisé «Horizon 2020», le budget du CER a été sensiblement augmenté, à plus de 13 milliards d euros.

Source : Presse de la Commission